They carry their torch wherever they go and illuminate the way forward.

SaLuSa 18-February-2011



Followers

Google+ Followers

Thursday, February 12, 2015

L’Archange Michaël : « J’ai besoin de votre aide ! » via Linda Dillon



L’Archange Michaël : « J’ai besoin de votre aide ! »

Le 5 février 2015

Je vous propose de fixer une échéance pour faire cesser ce que vous appelez la ‘guerre’. Fixons la date à la Saint Valentin, le 14 février 2015. C’est notre jour favori … Cela peut se produire aussi vite que vous le choisirez collectivement. Il n’est pas nécessaire d’attendre des années. Vous avez créé le contexte général. La Mère attend.


Graham Dewyea (GD) : Bonjour et bienvenue dans ‘an Hour with an Angel’ avec Linda Dillon, le canal du Council of Love et auteur de The New You (Le Nouveau Vous) et de The Great Awakening (Le Grand Eveil).

Elle est accompagnée par Steve Beckow, fondateur de The Golden Age of Gaïa et auteur de Building Nova Earth : Towards a World that Works for Everyone (Construire la Nouvelle Terre: Vers un Monde qui fonctionne pour Tous). Notre invité aujourd’hui est l’Archange Michaël ; je vous passe donc la parole, Steve.

Steve Beckow (SB) : Merci beaucoup, Graham. Linda nous a dit que l’Archange Michaël pétille de joie et qu’il est impatient de nous parler, donc sans tarder accueillons dans notre émission l’Archange Michaël.


Archange Michaël (AAM) : Et bienvenus à vous. Je suis Michaël, Archange de la paix, guerrier de l’amour, messager d’informations. Bienvenus chers amis : archanges, anges, semences d’étoile, êtres stellaires, humains, gardiens de la Terre, éclaireurs. Mon Dieu, vous êtes nombreux. Je vous souhaite la bienvenue en ce jour avec la totalité de mon être, avec ce que vous appelez mon pouvoir et ma force, du plus profond de mon cœur, de l’essence de mon âme.

Je viens en ce jour, et oui, je connais le gentil Steve, vous avez prévu un entretien animé, mais je viens vous parler de Paix. Et je viens aussi vous parler de création et de co-création, des « Temps Nouveaux » et hors du temps, dans le temps, et de saut temporel. Donc laissez-moi commencer et nous poursuivrons ensuite l’entretien.


Dans votre royaume et dans celui de l’omnivers, dans le cadre de ma mission et mon dessein, je viens en ce jour – oui, une fois encore mais jamais d’une manière aussi sérieuse – vous demander, à chacun de vous et à tous les habitants de la Terre, mais je sais que tous les peuples de la Terre ne m’écoutent pas ou ne tiennent pas compte de ce que je dis. Donc je m’adresse à vous bien-aimés travailleurs de Lumière, porteurs de l’amour, auditeurs de cette Heure avec un Archange, je vous demande de créer et de co-créer, avec moi, en cet instant, la Paix sur Terre.











Il y a eu une grande discussion, et bien sûr c’est un thème sans fin, mais il y a eu un grand débat à propos de la paix comme étant le fondement, l’ancrage, de la paix sur la planète. Mes si gentils, et je le dis avec insistance, mais oui, je viens en ce jour dans une joie indescriptible, avec rire et gentillesse, parce que je parle à quelques-uns de mes amis les plus chers. Mais c’est ma mission et mon dessein de créer et co-créer avec vous, cette paix.

Je ne parle pas seulement de l’absence de guerre. Je sais que je n’ai cessé de répéter cela … mais je vais insister là-dessus une fois de plus … la Paix est la joie. La paix est l’harmonie et l’équilibre, la vérité et la capacité de créer et de co-créer la Nouvelle Terre, Terra Gaïa, sans la moindre préoccupation ou crainte d’une intervention, d’un incident ou d’une dissonance.

Et je viens en raison de notre partenariat qui est dans la plénitude et la maturité de notre union. Et afin que cela se produise pleinement, mes amis, mes alliés, je m’adresse non seulement à ma Légion Fidèle, mais à tous les êtres, j’ai besoin de votre aide. Je viens vous demander, de tout mon cœur aux vôtres, votre aide.

Il existe actuellement une croyance, à laquelle j’aimerais régler son compte dès maintenant, que l’ancrage, l’expérience, la plénitude de la Paix sur Terre va prendre du temps. La Mère elle-même a déclaré le « Temps Nouveau » et cela signifie en termes pratiques que vous, mes amis bien-aimés, mes aviateurs de l’Ascension, avez atteint un point dans votre évolution où vous pouvez voler, vous déplacer, sauter dans et hors du temps, et peut-être compresser ou distendre le temps.

Je signe des deux mains ce que je vous dis : la Paix sur Terre n’est pas une entreprise qui prend des décennies ou des années.

Pensez-y de la manière suivante : chaque jour de votre temps terrestre humain, il y a des centaines de milliers de personnes qui mettent fin à leur mariage ou de jeunes êtres qui quittent leur maison en disant simplement : « J’en ai assez. Je pars maintenant ». Evidemment cela a peut être été mijoté pendant des années, il peut y avoir eu un incident ou une série d’incidents ou simplement un grand éveil, mais ils disent simplement : « Assez. Je m’en vais. » Et c’est fini.

Maintenant, chaque conjoint ou les parents de l’enfant, le jeune qui part, peuvent s’accrocher au passé ou essayer d’en faire un drame. Mais pour l’essentiel, lorsque la décision est prise, la relation est détruite. Parce que dans votre cœur, votre esprit, votre volonté, vos actes physiques, vous dites : « C’est fini, j’en ai assez. C’est terminé. »

Evidemment il peut y avoir des modalités à régler : Où vais-je aller vivre ? Liquider les comptes bancaires ? La garde des enfants ? Le droit de visite ? Mais ce ne sont que les conséquences d’une décision humaine profonde, venant du cœur, subconsciente et inconsciente.











J’utilise cette image, non pour illustrer une situation qui brise le cœur mais comme une déclaration de liberté. C’est un des meilleurs exemples d’êtres humains disant : « Je demande la paix. Je demande, je choisis, je revendique la paix dans ma vie et mon cœur afin de faire l’expérience de l’amour ».

Je vous demande à vous, en tant que votre frère bien-aimé, en tant que votre partenaire dans cette entreprise, au nom de Gaïa elle-même, au nom des Intergalactiques qui vous aident, et de toute la Compagnie du Ciel, je vous demande de devenir des portails de paix, des acteurs de la paix, des porteurs de la paix – d’être l’incarnation, dans votre for intérieur comme à l’extérieur, dès maintenant, de la paix.

Vous tous – et certainement nous tous – êtes fatigués d’attendre. Vous ne pensez pas qu’un archange ou un maître en arrive au point d’être fatigué d’attendre. Des milliers et des millions d’années ont passé et nous attendons toujours, vigilants et impatients.

La plupart d’entre vous n’ont aucun souvenir originel, authentique, de ce à quoi ressemble la paix, quelle saveur et quel parfum elle a. Cela remonte à si longtemps, sur la douce Gaïa, que la paix y a vraiment régné. Nous parlons d’une situation sans guerre, sans escarmouches, sans racisme, sans inégalités entre les genres, sans violence familiale, sans violence institutionnelle.

Je mesure l’ampleur de ce que je vous demande en ce jour, à chacun de vous, mais je sais également, mes amis bien-aimés, que vous êtes aussi prêts que nous le sommes, et vous êtes prêts, non seulement à revendiquer votre droit de naissance à la paix, mais d’être les annonciateurs et les piliers de la paix.

Donc déclarez-la maintenant avec moi et laissez cela s’imprégner et ce faisant, en incarnant la plénitude de ce portail de paix, cela se propage envers tous ceux qui sont proches de vous et au loin, très loin. Inspirez le souffle de la paix et expirez l’amour, expirez la joie, expirez l’équilibre, l’harmonie. Ces qualités divines vous ont été octroyées par la Mère elle-même : elles sont innées dans votre être même. Mettons-les au travail !

Cette demande étant maintenant formulée, je vous passe la parole, Steve. Par quoi voulez-vous commencer aujourd’hui ?


SB : Eh bien, voilà qui était très fort, Seigneur. Merci beaucoup pour cela. Je pense que nous devons tous tourner le dos à la guerre, vraiment. Nous devons réellement nous en détourner tout comme vous disiez qu’une personne doit se détourner soit d’une relation soit de sa famille. Je suis réellement inspiré par ce que vous venez de nous dire.















Et bien sûr vous avez répondu à pas mal de questions dans ma liste, comme vous l’avez fait par le passé. J’aimerai vous poser une question sur vous personnellement et puis je passerai à une série de questions liées à l’actualité et, s’il nous reste du temps, peut-être quelques questions sur les autres archanges.

Mais la question que j’ai à vous poser personnellement est : « Quelle est exactement votre mission à la fin des temps ? Quelle tâche vous a confiée la Mère Divine ? Que vous a-t-elle envoyé accomplir dans cette partie de l’univers ? Je pourrais dire « l’Ascension », mais je veux l’entendre de votre voix, je veux entendre comment vous décririez votre mission à présent ? Est-ce la paix ? Est-ce l’Ascension ? Est-ce davantage ?


AAM : Permettez-moi de le remettre dans un contexte plus large. Ma mission – et beaucoup de mes frères diraient la même chose – ma mission est l’élimination des ténèbres dans les cœurs, les esprits, l’essence de cet univers, et de l’étendre à ce multivers et cet omnivers.

Maintenant vous remarquerez que j’essaie d’éviter, ou que j’ai essayé d’éviter, d’utiliser le mot ténèbres parce qu’il est tellement chargé, c’est du haut voltage pour beaucoup sur la planète, parce que dans vos références à l’ancien, il fait surgir les questions du jugement plutôt que du discernement.

Evidemment c’est une entreprise énorme. En raison des ténèbres au niveau collectif, des bruissements et des traces qui restent dans les cœurs des gens, de l’obscurité qui demeure sur cette planète sont des résidus liés aux guerres et à la violence.

Donc c’est plus important à beaucoup d’égards que simplement la paix ou l’Ascension. Maintenant le résultat en est-il la paix et l’Ascension ? Oui. C’est pourquoi j’utilise, non seulement l’analogie (du souffle de l’expiration), mais de l’expiration de la paix que je vous demande de laisser passer à travers vous et que vous pourriez considérer comme mon énergie, mon souffle, mon expiration.

Donc, qu’il y ait un noyau de ténèbres dans les profondeurs de l’océan où il a été imprégné par ceux qui souhaitent détruire votre civilisation et les énergies qui y sont conservées, ou qu’il y ait une pollution dans le ciel ou une pollution dans une culture ou une forme de gouvernement, tout cela fait partie de mes fonctions. Est-ce clair pour vous ?


SB : Oui, c’est très clair. Merci beaucoup. Vous avez utilisé deux mots que je n’ai jamais entendu utiliser en conjonction l’un avec l’autre auparavant, vous avez dit que ce soit dans le multivers ou l’omnivers. Juste en une ou deux minutes, pouvez-vous nous dire quelle est la différence entre le « multivers » et « l’omnivers »,


AAM : Pensez-y, et je vais être bref … Vous vivez au sein d’un univers et il y a énormément d’univers. Donc quand j’utilise le terme « multivers », je parle de systèmes distincts ; lorsque je parle « d’omnivers », je parle du collectif comme d’un ensemble.









SB : Et qu’en est-il de ce qu’il y a au-delà ?


AAM : Vous ne pouvez pas appréhender cela.


SB : Oh, d’accord, d’accord. Donc je ne peux pas l’appréhender, mais c’est là que vous vivez ?


AAM : Oui.


SB : En d’autres termes, au-delà de cela ; l’espace au sein de l’espace, comme vous l’appelez.


AAM : Oui. C’est exact.


SB : D’accord, bien, merci beaucoup pour cela. Je suppose que les lecteurs s’attendent à ce que je vous pose quelques questions liées à l’actualité bien que j’aurais aimé continuer sur ce thème. Donc passons à cela.

Est-ce que la plupart du karma qui est à l’œuvre au Moyen-Orient a maintenant été dissipé ?


AAM : Je vais répondre à cela de la manière suivante : « oui » et « non ».

Y a-t-il eu d’énormes améliorations ? La terreur – et il n’y a pas d’autre mot pour le définir, particulièrement si nous avons une conversation franche aujourd’hui, qui implique de parler de ténèbres – la terreur qui a régné au Moyen-Orient pendant très longtemps est en train de se dissiper. Une des raisons pour qu’elle se dissipe est la reconnaissance de l’homme, de l’épuisement humain, l’aveu de l’homme qu’elle ne fonctionne pas, qu’elle n’est pas viable, qu’elle n’est pas applicable. Permet-elle l’explosion de la pire des choses dans la psyché de l’homme ? Oui. Est-on en voie d’y remédier ? La réponse est oui !

Il y a longtemps, nous avons parlé de la méditation pour une disposition karmique et la plupart d’entre vous l’ont fait. Ce que nous recommandons c’est que vous fassiez cette méditation – et vous prenez, vous choisissez, vous pouvez sélectionner des pays ou des populations, ethnies ou des circonstances – prenez-les avec vous et mettez-les sur un Tableau du Conseil Karmique pour les laisser recevoir le pardon karmique, s’effacer, pour que cela se passe et se termine rapidement. Cela contribuera énormément en faveur de la brigade de la paix.

(1)  Méditation pour la Disposition Karmique









SB : Voilà une merveilleuse idée. Est-ce que notre fréquence en tant que planète et en tant que travailleurs de Lumière a atteint un niveau suffisant pour que la réévaluation, les obligations historiques et les fonds de prospérité puissent être mis en œuvre ?


AAM : Oui. Laissez-moi vous expliquer, lorsque la Mère Divine vous a parlé, et je sais en tant que frère, et je m’adresse à vous tous, qu’elle vous a invité … de nouvelles techniques, de nouveaux outils, des outils pour l’évolution vous sont fournis pour partir et explorer le multivers … votre univers seul serait déjà magnifique … à revendiquer, et faire advenir et à ancrer dans la réalité physique ce qui est votre droit de naissance, ce que vous souhaitez, et que vous allez co-créer ensemble et avec nous.

Cette invitation était, en fait, une déclaration par la Mère Divine et certainement par là-même de la Compagnie des Cieux toute entière, et du Conseil de l’Amour, et de tout le reste du multivers, que le progrès de votre évolution avait atteint un point où nous n’allions pas vous dire de rester immobiles et de vous arrêter ; mais que vous étiez libres d’explorer.

Il en va de même de la planète tout entière – et par là nous entendons la race humaine parce que tous les autres se portent très bien – mais néanmoins, la fréquence de la race humaine, le taux vibratoire … nous n’allons pas devenir trop scientifique pour vous … a atteint un point où vous êtes capables de créer, de co-créer et oui, de recevoir. C’est pourquoi, mes bien-aimés, il y a tellement d’insistance sur la création, la création concrète, afin que vous soyez bien préparés, non seulement à gérer votre devise spirituelle, mais également votre devise physique, ce que vous appelez la monnaie, l’or, les ressources, peu importe.

Mais votre rôle dans tout cela, en faisant advenir ce flot d’abondance, est de créer, pas ici et là, mais chaque jour ; c’est pourquoi je vous l’ai demandé. Et pouvez-vous l’imaginer ? Oui, je suis prêt et vous êtes prêts à créer la paix sur Terre mais pensez-y en relation avec les questions pratiques que vous vous posez … quand, et non si, quand nous créons la paix sur Terre en l’espace d’un jour … oui, c’est ce que je vous demande. Pensez … qu’il n’y a plus besoin de subterfuge. Tout ce drame de la mainmise du contrôle en coulisse, de la cupidité et la luxure est terminé. Des milliards et des milliards de milliards, des montants énormes de dollars sont disponibles. Et l’abondance déferle.

Vous avez tendance et quand je dis « vous » j’entends l’humanité collectivement, avez tendance … ce n’est pas à vous de comprendre la multitude des variables ; c’est notre travail. Mais vous avez tendance à diviser et à catégoriser les choses– parce que c’est plus facile à gérer et à comprendre – mais vous avez tendance à segmenter ; d’une part les programmes de prospérité ; de l’autre la réévaluation ; d’un côté l’aspect spirituel, de l’autre le travail pour la paix ; enfin la co-création tout à fait sur la droite. Ils sont tous connectés en tant qu’un.


Donc quand vous me dites : « Y a-t-il une réévaluation ? » … et remarquez que je vais le reformuler en « réévaluation des systèmes financiers » … en cours ? » « Oui ». Parce qu’il y a une réévaluation de tous les systèmes, ce n’est pas seulement un fil, ce sont tous les fils et c’est le peuple qui dit :







« Assez ! J’ai choisi de créer, de recevoir, de donner d’une manière différente » parce que l’ancienne manière de fonctionner non seulement n’existe plus mais elle n’a jamais fonctionné, elle n’a jamais fonctionné. Il y avait quelques âmes endurcies, dominantes qui ont montré le chemin et créé une illusion très convaincante, mais chers cœurs, vous avez déjà constaté que ‘vos rois sont nus ’. Donc êtes-vous prêts du point de vue vibratoire ? La réponse est oui.


SB : D’accord, bien, merci Seigneur. Je vais maintenant vous poser quelques questions sur la création parce qu’il semble que ce soit la phase dans laquelle nous nous trouvions, donc en un mot, j’ai fait une expérience l’autre jour en demandant dix morceaux de bois et j’en ai parlé sur mon blog, et par un chemin détourné j’ai finalement reçu dix morceaux de bois. Etait-ce un exemple de création ?


AAM : Oui.


SB : C’est vrai ?


AAM : Oui.


SB : D’accord …


AAM : Ce qui se passe avec la création c’est que souvent, et on en revient aux variables, souvent vous essayez de nous dicter la manière dont cela va se manifester. Ce n’est pas du partenariat. Cela marche comme ça pour l’homme.


SB : Eh bien, il est très intéressant dans mon expérience que les trois derniers morceaux de bois me soient parvenus d’une manière dont mon système de croyance me disait, non, non, non, ce n’est pas ainsi que cela doit se faire.

Mais j’ai laissé faire ainsi et je me suis retrouvé avec tous les dix morceaux de bois. C’était une expérience intéressante. Mais permettez-moi de passer à un thème plus large, Seigneur.

Je pensais que la construction de la Nouvelle Terre impliquait un tas d’activités extérieures, d’activités externes qui y seraient reliées et du moins en ce moment, dans cette partie du procédé, cela ne semble pas être le cas ; le procédé semble presque entièrement interne.


Nous créons la paix dans le monde en méditant sur la paix et en tournant le dos à la guerre. Nous créons – c’est un procédé interne – en nous tournant vers une variété diverse de purification. Ai-je raison de penser que dans cette phase, la principale activité concernant la construction de la Nouvelle Terre se focalise sur ce procédé interne, de création, etc. ?






AAM : Vous construisez la création – et n’oubliez pas la formule – mais vous la créez intérieurement. C’est ce que vous pouvez vous représenter en termes concrets comme un plan, vous ne pouvez pas construire sans un plan. Vous reconstruisez votre plan de manière intérieure et il vibre à une fréquence supérieure afin que vous puissiez maintenir cette énergie élevée pour qu’elle s’exprime ensuite dans le monde extérieur.

Comment elle s’exprime dans le monde extérieur, comme vous l’avez dit, cher cœur, c’est peut être d’une manière limitée ou ce que vous appelleriez à une échelle plus limitée. Et, oui, vous l’avez créée en interne, mais ensuite elle s’exprime avec vos voisins, avec vos amis, avec l’homme de la rue, avec chacun de vous.

Donc elle commence d’une manière que vous considérez comme petite. Mais en même temps que vous déclarez et autorisez cette énergie, cette énergie du « Assez ! » dans tous les sens du terme … J’utilise ce mot à dessein … vous laissez cette énergie du « Assez ! » vous traverser.

Et les particules – de l’atmosphère – vous traversent pour ensuite être expirées sur toute la planète, de manière similaire à votre voix. Vous pourriez penser que la portée de votre voix, oh si vous criez très fort, est peut être de quelques centaines de mètres. La vibration de votre voix, si vous criez votre déclaration, peut être entendue sur toute la planète et au-delà.


SB : Je pense que je m’éveille de plus en plus, Seigneur. J’ai été très actif et j’ai en quelque sorte mis de côté les choses intérieures. Mais permettez-moi de récapituler : donc, ce que vous dites c’est que nous sommes dans une phase de construction de la Nouvelle Terre. Il s’agit de la phase dans laquelle nous établissons les plans. Ce n’est pas la fin. Ce n’est pas la dernière partie que nous allons faire pour la construction de la Nouvelle Terre, ce n’est que la première phase. Suis-je dans le vrai ?


AAM : C’est exact. Si votre plan, et représentez-le vous comme disons en trois dimensions, bien qu’il soit en réalité multidimensionnel, comme si vous regardiez le plan d’un bâtiment sur votre ordinateur. Si ce plan à l’intérieur de vous n’est pas d’une vibration claire et élevée, alors par exemple les Cités de Lumière, qui existent déjà dans leurs formes, ne pourront pas venir et s’ancrer dans une réalité physique qui corresponde à leurs plans. Donc il faut d’abord, un travail intérieur, ensuite les manifestations physiques. 


SB : D’accord, et vous m’avez confirmé que ce travail intérieur résultant par un plan est bien la phase dans laquelle nous sommes, je ne peux pas dire si c’est la première ou non, mais c’est celle dans laquelle nous sommes maintenant, alors quelles sont les suivantes qui vont se terminer par la construction de la Nouvelle Terre ?


AAM : Oui, car n’oubliez pas que vous êtes déjà passés par plusieurs phases. La première était en fait votre décision de venir ici. Une des phases suivantes constituait la décision collective d’ascensionner en tant qu’Un. Votre troisième phase, vous pouvez considérer cela comme la troisième parce que vous êtes prêts, pour la plupart, passant et repassant par ce portail en rassemblant les traînards. Mais vous n’êtes pas seulement en train d’établir les plans, vous accomplissez du travail physique.





Il n’ya pas de tâche plus importante sur Terre en ce moment que la création d’une paix physique et concrète. Voilà qui sera concret. Vous pourrez en témoigner. Vous serez aptes à voir les gens déposer les armes, arrêter de battre leurs enfants, témoigner à vos voisins considération, assistance et gentillesse. Voilà une création concrète de la Nouvelle Terre et c’est l’étape la plus importante dans cette phase. Est-ce ce à quoi vous pensiez en termes de prochaine étape en vue de la Nouvelle Terre ? Oui.

Ensuite ce que vous allez faire, c’est de commencer à l’ancrer dans les institutions, les structures d’organisations, des méthodes de travail, des manières de fonctionner dans des relations familiales, des façons de faire dans les affaires, qui soient en phase avec les futures Cités de Lumière – qui sont très proches – qui soient en phase du point de vue énergétique, télépathique, au niveau du cœur, avec vos frères et sœurs stellaires, avec vos maîtres ascensionnés, afin que nous puissions tous venir à vous. Voilà les prochaines étapes.


SB : D’autres étapes après cela ?


AAM : Il y en aura toujours d’autres ! (Rire)


SB : Il faut rêver en grand ! (Rire)


AAM : Rêvez en grand ! Mais n’oubliez pas, il s’agit d’un modèle pour cet Univers. Si nous le considérions depuis 1000 ans à partir de maintenant, depuis 100 ans à partir de maintenant, cette manière de faire la paix sur Gaïa, ces Cités de Lumière, et ces lieux d’harmonie n’étaient peut être qu’une manière humaine de se réunir en une cérémonie sacrée, à laquelle sont conviés le royaume animal, la beauté, la sensation aérienne, du ciel, de la terre, de sentir et de savoir que lorsque vous inspirez le souffle, vous êtes dans l’unité harmonieuse et entière avec tout ce qui existe.

Nous en sommes, dirons-nous, à un pas, à plusieurs pas. Et comme c’est la vérité, comme c’est le modèle, la grille, cela sera prêt à être recopié dans d’autres systèmes planétaires. Et chacun d’entre vous aura son importance en aidant à le réaliser.  

SB : Donc, c’est la Phase 2, n’est-ce pas ? Après avoir franchi la ligne d’arrivée, après avoir instauré cet esprit d’unité qui prévaut sur la planète, cette conscience de l’unité, nous transmettrons ce que nous avons appris à d’autres systèmes stellaires, est-ce exact ?


AAM : C’est exact.


SB : Et nous ne le ferons non seulement géographiquement, c.à.d. le transmettre à d’autres systèmes stellaires, mais pour de futures ascensions, dans d’autres dimensions non comme un modèle, mais un fondement sur lequel ils pourront construire, est-ce exact ?







AAM : Oui, parce que ce modèle est multidimensionnel, il est inter-dimensionnel, c’est d’un royaume supérieur, c’est télépathique, c’est une communication d’esprit à esprit, de cœur à cœur. Donc vous pouvez soit envoyer le message télépathiquement, au sauter dans un vaisseau et partir, et faire partie d’une mission et vous rendre dans un endroit éloigné. Voilà les choix qui s’offrent à vous.


SB : Qu’est-ce qui se présente à nous maintenant, Seigneur, ou qui se présentera à nous lorsque nous aurons franchi la ligne d’arrivée ?


AAM : Certains d’entre vous, pas beaucoup, mais certains d’entre vous le font déjà. Et vous entendrez quelques récits intéressants, mais ce n’est pas à moi de vous les raconter. Mais en tant que collectivité, c’est lorsque vous franchirez cette infâme ligne d’arrivée, mais je ne vais pas en rester là, dans l’attente.

Vous voyez, lorsque nous parlons de procédé – et nous avons eu beaucoup de discussions à propos du procédé – n’oubliez pas ce que je vous dis à propos du temps. Vous avez tendance à penser : « Oh, cela a l’air d’être un projet à long terme ». Le projet pourrait se terminer, non seulement métaphoriquement ou en l’espace d’un clin d’œil de Dieu Mère/Père, mais de votre clin d’œil. Cela peut se produire aussi vite que vous le choisirez collectivement. Cela n’a pas besoin de durer des années. Cela fait partie de l’ancien mode de pensée.

Donc pensez-y de la manière suivante. Pensez à un morceau de musique, avec des notes, et chaque note représente un progrès, les lignes de la portée sont les lignes temporelles, mais les notes se suivent très rapidement, en séquences, et vous pouvez finir de jouer le morceau rapidement. Allez-y staccato* ! (*terme musical « en détachant nettement les notes »)


SB : Donc, lorsque vous dites que certaines des choses qui se passent se déroulent en l’espace d’une milliseconde, cela me fait peur. Je me dis : « Bon, si je tente cette expérience, cela ne marchera pas pour moi. »


AAM : Parce que vous ne croyez pas que cela puisse marcher.


SB : Ne s’agit-il que d’une question de croyance, Seigneur, parce que la croyance est une forme de connaissance plutôt inférieure, n’est-ce pas ?


AAM : C’est la croyance dont vous devez vous débarrasser.


SB : Oui, j’ai besoin de me débarrasser des fausses croyances.









AMM : Si vous réclamez la plénitude de vos aptitudes … ce n’est pas juste « je crois, je pense, je sens » … c’est « je fais ».


SB : Oui, oui, je suis d’accord.


AAM : Donc, peut-être pas sur une milliseconde, parce je ne souhaite pas que vous pensiez que je n’ai pas de respect pour l’espèce humaine. Mais si vous disiez que ce mois, cette année, c’est fait ?


SB : Et « c’est fait » se réfère à quoi, Seigneur ?


AAM : Cette transformation, la série de créations que vous et moi … disons, et je le dis, de la « Paix sur Terre »  - la déclaration que « nous en avons assez ! »


SB : Pourquoi ne pas fixer un délai, une date ?


AAM : Oui, parce que vous êtes très bons pour fixer des délais et vous y tenir !


SB : Eh bien oui, merci !


AAM : Vous tous.


SB : Oui, mais aussi, sans calendrier nous ne pouvons nous coordonner.


AAM : Sans calendrier vous ne pouvez pas vous coordonner. Mais c’est également le cadre dans lequel vous avez l’habitude de fonctionner. Le 30, je paie mon loyer. Le 10, je reçois mon salaire. Lorsque je suis en primaire, je devrais savoir lire. Lorsque je suis en terminale, je passe mon bac. Donc vous avez ces calendriers qui sont associés au temps. Donc fixer des échéances dans le calendrier est une très bonne idée.


SB : Très bien. Quel est le délai que nous devrions fixer pour l’arrêt ? Je vais vous laisser le soin de le définir, Seigneur. J’allais dire « l’arrêt des hostilités, le préalable à la paix », mais je pense que je devrais vous laisser le soin de définir ce que ce calendrier devrait accomplir.










AAM : Alors commençons … parce que je ne souhaite pas vous submerger … dès à présent, en permettant que la brise passe par votre portail. Cela c’est déjà fait.

Fixons l’échéance pour l’arrêt de ce à quoi vous pensez comme étant « la guerre ». Fixons-la à la Saint Valentin. C’est notre jour de prédilection.


SB : C’est ce que j’allais suggérer et je pensais que cela serait trop tôt. J’aime cette idée, merci.


AAM : Commençons.


SB : J’accepte.


AAM : Et vous venez de déclarer que vous acceptiez au nom de tous les auditeurs, de tous les travailleurs de Lumière, de tous les porteurs de l’amour. Et, cher cœur, nous acceptons ! Je vous remercie parce que c’est la requête que j’ai mise sur la table aujourd’hui.


SB : Merci. En tant que citoyen souverain de la planète Terre, j’accepte.


AAM : En tant qu’habitant de Gaïa, vous acceptez !


SB : Oui. Merci. Le 14 février. Donc, vous nous recommandez de nous impliquer dans notre travail intérieur, de nous rassembler en méditation, de faire des marches … que nous recommandez-vous ?


AAM : Non, je ne vous suggère pas de prendre Washington D.C. d’assaut. Je vous suggère de faire votre travail intérieur, sentir la brise, ma brise, passer à travers vous, que vous puissiez être un portail de paix, pas seulement quelqu’un qui croit en la paix. Ainsi tout peut passer à travers vous et vous pouvez entrer dans le progrès et envoyer ce souffle à l’extérieur.

Et oui, une méditation est une bonne idée, donc nous allons travailler là-dessus.


SB : Très bien. La méditation est-elle la voie primordiale que nous devrions prendre ?


AAM : Non, ce n’est pas l’un ou l’autre. Vous ne pouvez pas faire l’un ou l’autre. C’est les deux à la fois.








SB : Très bien. Quelles autres activités pourrions-nous entreprendre pour ritualiser et mettre l’accent dessus et provoquer la « Paix sur Terre le 14 février » ?


AAM : Répandez la bonne parole, cher cœur. Répandez la bonne nouvelle. Je ferai de même.


SB : Très bien. D’accord, excellent. Donc la coordination se fera par l’écrit et la communication …


AAM : C’est une action et une déclaration. Utilisez le mot « Assez ».


SB : « Assez ». D’accord, merci, c’est ce que je vais faire. Eh bien j’ai tout ce qu’il me faut et je vous en remercie.


AAM : Oui, vous l’avez !


SB : Là, c’est de la création !


AAM : C’est une création, une création concrète, une création ambitieuse, que vous et moi pouvons réaliser ensemble.


SB : Oui, ça l’est. Devons-nous déjà la commencer ? Nous avons créé le contexte, n’est-ce pas ?


AAM : Oui, c’est le cas. Mais si je vous dis … je sais comment les humains pensent. Votre corps mental va vous jouer des tours … donc, si je vous dis : « Eh bien, c’est déjà là », alors vous ne prendrez pas la peine de faire ce que je vous demande de faire….

Et vous allez dire : « Eh bien, je n’ai plus besoin de m’en préoccuper, c’est déjà là ». Ce n’est pas du partenariat. C’est comme lorsque votre chérie bien aimée vous demande de faire quelque chose et que vous dites : « Eh bien, elle m’aime déjà, je n’ai pas besoin de le faire ». Non, non, non ! (Rire)


SB : Bon, d’accord. Ce n’est pas ce que je voulais dire, mais d’accord, c’est compris. Mais nous avons cependant déjà créé un contexte, n’est-ce pas ? Le contexte est « la Paix sur Terre le 14 février 2015 » ?


AAM : Vous avez créé le contexte complet. J’ai créé le contexte. La Mère attend.






SB : Bon, d’accord. Donc maintenant, la prochaine étape c’est de le communiquer ?


AAM : C’est exact. De le communiquer, et pour tous ceux qui sont impliqués de le faire. Donc pensez-y comme à une action. C’est du travail intérieur ; c’est du travail extérieur ; mais c’est une même action.


SB : Exact. Maintenant, il faut que cela soit pacifique, de toute évidence ?


AAM : Cela doit être pacifique.


SB : Cela doit être pacifique. Comment arriver à la paix sans être pacifique ?


AAM : Vous ne pouvez pas imposer la paix en la faisant avaler à quelqu’un ; mais vous pouvez laisser la brise les traverser. Ils ne s’en rendront jamais compte. Non, ce n’est pas violer quelqu’un que de lui accorder le bienfait de la paix. Laissez-les s’en imprégner. C’est une entreprise très ambitieuse.


SB : Oui. A présent,  si nous nous trouvions en face de troupes, Seigneur, et que nous disions : « Assez ! » et que nous leur tournions le dos, cet acte de tourner le dos à nos appareils militaires d’état major, ou d’état-policier et je ne sais quoi d’autre … cela serait-il interprété comme un geste d’irrespect ?


AAM : Ce que vous faites est de tourner le dos à votre action et à l’énergie destinée aux gens à qui vous faites face. Envoyez-leur l’énergie en leur faisant face, en regardant au plus profond de leur cœur et leurs yeux, et envoyez-leur la brise de la paix, afin qu’ils ressentent le bienfait que vous leur envoyez, ce relâchement, cette liberté, cette libération de leurs liens.



SB : Très bien. Eh bien, toute la délivrance du message aux autres qui sont, disons, en guerre après guerres, immergés dans la guerre … toute la délivrance doit consister dans le message lui-même, n’est-ce pas ?



AAM : Il doit être délivré, et dans la délivrance du message se trouve le démantèlement de l’appareil de guerre.


SB : Comment cela, Seigneur ? Comment cela se peut-il ?









AAM : Voyez cela comme le phénix qui est réduit en cendres, comme s’il n’avait jamais eu de substance et il se désintègre.


SB : Exact. D’accord. C’est excellent.


AAM : Ceci est vraiment une situation de cendres rien que des cendres, de poussière qui part en poussière.


SB : Vous avez dit de nombreuses fois que l’ancienne 3ème dimension était en train de s’effondrer. Qu’entendez-vous par là ? Je regarde par la fenêtre, dois-je m’attendre à voir ces bâtiments s’effondrer ?


AAM : Non, parce que vous êtes toujours … lorsque nous parlons d’ancienne énergie de la 3ème dimension, nous parlons de mort, de destruction, de manque, de limites, de cupidité, d’envie, de douleur, de souffrance. Les bâtiments n’ont pas besoin de s’écrouler, bien que certains vont s’écrouler parce qu’ils sont une aberration, ils ne supporteront pas l’énergie de transparence, de pureté, d’amour. Donc y aura-t-il une énergie de purification ? Oui, mais cela viendra plus tard.

D’abord, vous élaborez le plan à l’intérieur. Donc vous ne voulez pas voir des bâtiments s’écrouler. Vous habitez toujours, dirons-nous, une 3ème dimension purifiée, mais vous n’en êtes pas prisonnier. La réalité de la 3ème dimension signifie seulement que vous pouvez avoir l’expérience du monde physique, tout comme être dans la 7ème dimension signifie que vous faites l’expérience de la Conscience Christique. Elles ne sont pas exclusives l’une de l’autre.


SB : Très bien. Mais l’effondrement de la 3ème dimension, la disparition de l’ancienne 3ème dimension, tout ce dont vous parlez lorsque vous en discutez, c’est ce que j’appellerai « l’intérieur », n’est-ce pas ? Je commence à comprendre, Seigneur, l’importance du monde intérieur.


AAM : L’intérieur doit s’écrouler en premier. Vous avez raison.


SB : Oh, je ne pensais pas à cela, mais pourriez-vous développer ce point précis ? Qu’entendez-vous par « l’intérieur » ? Quelque chose comme de fausses grilles ?


AAM : Les fausses grilles, mais surtout l’illusion de la valeur, qu’il y ait une valeur intrinsèque dans de nombreuses institutions ou la peur de l’effondrement ou de la désintégration de ces institutions.








Donc, parce que cela a régné dans cette dualité … par exemple, le gouvernement a usurpé la liberté … eh bien en réalité, la plupart des gouvernements l’ont fait. Mais si nous vous parlons de l’élimination du gouvernement, chacun sombre dans la panique et dit : « Qu’en est-il de mon aide sociale ? Qu’en est-il de mes bons d’aide en nourriture ? Qu’en est-il de l’entretien des routes ? »

Ce que vous voyez s’effondrer c’est la cupidité, la privation de liberté, les lois injustes, les pratiques complètement injustes. C’est cela qui s’effondre afin que la vérité … et nous allons prendre les Etats-Unis d’Amérique comme exemple …

La promesse de Saint Germain d’une terre de liberté et la poursuite du bonheur … afin qu’elle puisse ré-émerger et briller et être vraiment le plan et le paradigme restauré. Mais tout le reste doit s’effondrer. Et si cela ne s’effondre pas à l’intérieur de vous, si vous dites : « Je ne peux pas m’en passer parce j’ai besoin de cette structure », alors vous êtes infidèle à vous-même. 


SB : Donc la vraie révolution est intérieure, non comme la Révolution Américaine qui était extérieure. Cette révolution est intérieure, ai-je bien compris ?


AAM : La révolution intérieure est la plus importante car quand elle se produit, il n’y a aucun besoin de se soulever et de verser le sang.


SB : Il ne nous reste que peu de temps, Seigneur, avant de nous séparer. Permettez-moi de vous poser cette dernière question. Est-il exact de dire que la peur est ce qu’il faut dissiper par-dessus tout avant que la course ne soit finie, etc. Est-ce la peur ?


AAM : C’est la peur. C’est la crainte. C’est la peur qui paralyse et ne laisse pas l’énergie se mouvoir comme elle voudrait.


SB : Exact. D’accord. Eh bien, nous allons en terminer là-dessus. J’entends la musique du générique. Merci beaucoup pour cette conversation, Seigneur. Elle était pleine à craquer de l’information la plus précieuse. Merci !


AAM : Alors, commençons, chers amis !


SB : Vous pouvez y compter !


AAM : Commençons ! Et merci. Merci à chacun d’entre vous. Au revoir.


SB : Merci Seigneur. Au revoir.


Canalisé par Linda Dillon, le 3 février 2015    -   © 2015 Council of Love








Traduction Patrick rev. Isabelle














No comments:

Post a Comment

The Declaration of Human Freedom

The Declaration of Human Freedom

http://stevebeckow.com/wp-content/uploads/2011/02/Earth1.jpg


Every being is a divine and eternal soul living in a temporal body. Every being was alive before birth and will live after death.

Every soul enters into physical life for the purpose of experience and education, that it may, in the course of many lifetimes, learn its true identity as a fragment of the Divine.

Life itself is a constant process of spiritual evolution and unfoldment, based on free choice, that continues until such time as we realize our true nature and return to the Divine from which we came.

No soul enters life to serve another, except by choice, but to serve its own purpose and that of the Divine from which it came.

All life is governed by natural and universal laws which precede and outweigh the laws of humanity. These laws, such as the law of karma, the law of attraction, and the law of free will, are decreed by God to order existence and assist each person to achieve life’s purpose.

No government can or should survive that derives its existence from the enforced submission of its people or that denies its people their basic rights and freedoms.

Life is a movement from one existence to another, in varied venues throughout the universe and in other universes and dimensions of existence. We are not alone in the universe but share it with other civilizations, most of them peace-loving, many of whom are more advanced than we are, some of whom can be seen with our eyes and some of whom cannot.

The evidence of our five senses is not the final arbiter of existence. Humans are spiritual as well as physical entities and the spiritual side of life transcends the physical. God is a Spirit and the final touchstone of God’s Truth is not physical but spiritual. The Truth is to be found inward.

God is one and, because of this, souls are one. They form a unity. They are meant to live in peace and harmony together in a “common unity” or community. The use of force to settle affairs runs contrary to natural law. Every person should have the right to conduct his or her own affairs without force, as long as his or her choices do not harm another.

No person shall be forced into marriage against his or her will. No woman shall be forced to bear or not bear children, against her will. No person shall be forced to hold or not hold views or worship in a manner contrary to his or her choice. Nothing vital to existence shall be withheld from another if it is within the community’s power to give.

Every person shall retain the ability to think, speak, and act as they choose, as long as they not harm another. Every person has the right to choose, study and practice the education and career of their choice without interference, provided they not harm another.

No one has the right to kill another. No one has the right to steal from another. No one has the right to force himself or herself upon another in any way.

Any government that harms its citizens, deprives them of their property or rights without their consent, or makes offensive war upon its neighbors, no matter how it misrepresents the situation, has lost its legitimacy. No government may govern without the consent of its people. All governments are tasked with seeing to the wellbeing of their citizens. Any government which forces its citizens to see to its own wellbeing without attending to theirs has lost its legitimacy.

Men and women are meant to live fulfilling lives, free of want, wherever they wish and under the conditions they desire, providing their choices do not harm another and are humanly attainable.

Children are meant to live lives under the beneficent protection of all, free of exploitation, with unhindered access to the necessities of life, education, and health care.

All forms of exploitation, oppression, and persecution run counter to universal and natural law. All disagreements are meant to be resolved amicably.

Any human law that runs counter to natural and universal law is invalid and should not survive. The enactment or enforcement of human law that runs counter to natural and universal law brings consequences that cannot be escaped, in this life or another. While one may escape temporal justice, one does not escape divine justice.

All outcomes are to the greater glory of God and to God do we look for the fulfillment of our needs and for love, peace, and wisdom. So let it be. Aum/Amen.

http://stevebeckow.com/worldwide-march-millions/declaration-human-freedom/.


WikiLeaks
Help us fight the extrajudicial US banking embargo: have you contributed to WikiLeaks this month?

Don’t Abandon Julian Assange Now

Messages of Love and Light

Messages of Love and Light
Index

Galactic Family and Keshe

Click the button CC to choose your language subtitles

JAIL THE BANKERS

The 2012 Scenario

FEBRUARY 7, 2013 - 7:00PM EST

FEBRUARY 7, 2013 - 7:00PM EST
T O R O N T O

Profile for Fran Zepeda

オバマが国際刑事裁判所に再加入・・・米国はもはやならず者国家ではない 2012年5月3日

オバマが国際刑事裁判所に再加入・・・米国はもはやならず者国家ではない 2012年5月3日
Japanese

Qu’est ce qu’être humain? par Steve Beckow